Les blessures musculaires chez le sportif !


Source : Marie Chassara

Les courbatures

Il s’agit de douleurs musculaires apparaissant 24h à 48h après un effort. Elles sont dues à des microlésions normales dans le muscle suite à l’activité sportive.

Que faire ?

Prendre un bain chaud, masser le muscle, mais le mieux reste encore la séance de « décrassage ». Il peut s’agir d’un footing, d’une longue marche, d’une séance de vélo normal ou elliptique, mais toujours à faible intensité.

Qu’est-ce qui est le mieux à faire : étirements ou « décrassage » ?

Pendant très longtemps, les professionnels ont conseillés les étirements, cependant les chercheurs ont démontrés que les étirements augmentaient les microlésions dans le muscle. C’est pourquoi il est recommandé de faire du « décrassage », car l’activité à faible intensité va permettre d’augmenter la circulation sanguine dans le muscle sans le léser et ainsi accélérer le phénomène de cicatrisation des microlésions.

Il reste cependant encore bien des choses à apprendre !

Les crampes

Les crampes sont des contractions involontaires du muscle. Elles surviennent subitement pendant un effort ou au repos, et sont assez douloureuses.

La douleur est en fait crée par la mauvaise circulation sanguine due à cette contraction involontaire.

On dit qu’elles sont souvent dues à un manque d’hydratation ou des carences en magnésium, calcium, potassium ou sodium.

Que faire ?

Lorsque vous avez une crampe il est conseillé de bien s’hydrater, mais surtout de masser le muscle et l’étirer très progressivement pour faire lâcher la contraction.

La contracture

La contracture est une contraction de quelques fibres seulement du muscle et non le muscle entier.

Elle est souvent due à un effort ou un étirement trop important du muscle, qui pour se protéger ou protéger les articulations alentours, va réagir en contractant une partie de ses fibres musculaires.

La contracture n’est pas une lésion, mais elle peut être la séquelle d’une déchirure par exemple, lorsque les fibres musculaires ont mal cicatrisées et sont alors moins fonctionnelles.

Que faire ?

Appliqué du chaud sur le muscle atteint, le masser et le mettre au repos.

La contusion

La contusion est due à un traumatisme sur le muscle touché (chute, coup…). Suite à ce traumatisme, les fibres musculaires vont être abîmées (écrasées ou déchirées). Souvent un hématome apparaît à l’endroit de l’atteinte, ou l’on peut également observer un gonflement.

Que faire ?

Il faut principalement faire diminuer l’hématome et le gonflement pour permettre une bonne cicatrisation. Pour cela, un repos sera essentiel, accompagné d’application de poches de glace.

Si l’atteinte est trop importante il faudra également consulter votre médecin.

L’élongation

L’élongation est une micro-déchirure de quelques fibres musculaires suite à un étirement trop important, au-delà des capacités du muscle.

La douleur est en général présente que pendant l’effort et très localisée dans le muscle.

Que faire ?

Le repos permettra de donner le temps aux fibres de cicatriser.

La déchirure ou claquage

Il s’agit de la déchirure d’un grand nombre de fibres musculaires. La douleur est assimilée à un coup de poignard, elle est violente et immédiate, imposant l’arrêt immédiat de l’effort. Elle est également très souvent associée à un hématome dû à la déchirure de petits vaisseaux du muscle.

Le manque de souplesse musculaire, une activité trop intense ou une mauvaise cicatrisation d’ancienne blessure peuvent être à l’origine de la déchirure.

Que faire ?

Beaucoup de repos (minimum 30 jours) associé à des soins médicaux.

Il est important de bien laisser le muscle au repo sous risque d’aggraver la déchirure et de voir le muscle se rompre complètement : c’est la rupture musculaire.

La présence de l’hématome peut également entraîner une mauvaise circulation sanguine et amener le muscle à fibroser ou se calcifier, le rendant alors beaucoup plus fragile.

La rupture musculaire

Stade ultime de la blessure musculaire, la rupture correspond à une déchirure complète du muscle entraînant alors une impotence immédiate. Elle s’accompagne comme la déchirure d’un hématome, mais le signe le plus flagrant est une augmentation du volume du muscle à un endroit et une perte du volume à un autre. Ainsi lorsqu’un muscle du mollet est rompu on peut observer une boule au niveau du haut du mollet et une perte du relief normal du mollet en bas, car le muscle est remonté vers le haut.

Que faire ?

Seule la chirurgie va permettre de réunir les deux parties du muscle qui ont été désolidarisées. Un repos complet sera également nécessaire durant 1 à 2 mois.

Et l’ostéopathie dans tout ça ?

L’ostéopathe peut intervenir principalement sur les contractures, mais également après cicatrisation d’une élongation ou une déchirure.

Par des manipulations ou des mobilisations articulaires de la zone touchée, le muscle va se relâcher par reflexe et ainsi diminuer les douleurs et faciliter le travail du kinésithérapeute (étirements, rééducation).

Dans le cas d’une rupture, un travail ostéopathique peut également être envisagé après cicatrisation, car l’atteinte du muscle engendre très souvent des raideurs au niveau des articulations proches. Traiter cela permettra de redonner une bonne dynamique aux articulations et muscles touchés.

Dans un cas plus général, quelques fois les blessures musculaires répétées proviennent d’un défaut de posture, entraînant alors des sur-contraintes sur tel ou tel muscle. Un travail postural avec votre ostéopathe peut alors réduire ces problèmes.

Sources : http://www.volodalen.com ; www.univ-reims.fr

#osteopathe #fosses #sport #blessure #musculaire #claquage #contracture #déchirure #witz #survilliers #marly #louvres #ostéopathie

Posts Récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square
Retrouvez votre ostéopathe ici
également :
  • Wix Facebook page
  • Google+ Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

DU LUNDI AU SAMEDI

 

Sur RDV uniquement

Cabinet d'Ostéopathie de Fosses 

1A rue Cugnot

95470 Fosses

01 78 86 48 83

© 2015 par Marie Chassara

Créé via Wix.com

 

Le logo de ce site est une oeuvre originale et est donc soumis aux droits d'auteur.